La sécurité en Education Physique depuis le milieu du 19ᵉ siècle

Le cas du lycée Victor Hugo

Cette étude aborde le thème de la sécurité en éducation physique depuis les prémices de l'intégration scolaire de cette matière d'enseignement en France. A partir de l'analyse des documents officiels et des discours qui entourent cette discipline particulière ayant l'éducation du corps pour objet, elle se propose de montrer comment la prise en compte de cet impératif par l'institution et par les enseignants a évolué. Le dépouillement des archives du plus ancien établissement d'enseignement secondaire de Besançon et des entretiens venant renforcer les recherches pour les vingt dernières années servent des illustrations locales qui complètent, de manière originale, l'histoire plus générale de la sécurité en éducation physique. Le traitement de cette thématique mobilise deux notions majeures : le danger et le risque. Ainsi, le danger, le plus souvent géré par l'enseignant, pourrait se décliner autour de perspectives collectives ou individuelles. Le risque, quant à lui, se présenterait d'abord comme une contrainte pour le maître avant de s'imposer comme une ressource permettant de déléguer à l'élève une partie de la gestion de sa propre sécurité.

Christian VIVIER
Jean-Jacques DUPAUX


icone-sources
Retrouvez ici les références détaillées des sources utilisées.


icone-notes
Retrouvez ici des notes destinées à préciser un point particulier de l'intervention.



Pour citer cette ressource
Christian Vivier et Jean-Jacques Dupaux, La sécurité en éducation physique depuis le milieu du XIXᵉ siècle [mise en ligne le 15 octobre 2014] [enregistrement vidéo] in Projet Demenÿ. Disponible sur http://projet-demeny.univ-fcomte.fr/index.php?page=securite (consultée le 18 Jun 2019)