Sciences et Education Physique

Une tentative de rationalisation scientifique de l'éducation physique à la fin du XIXᵉ siècle

Cet exposé traite des origines historiques de la « science des mouvements ». D'invention française, elle s'est inscrite à la fin du XIXᵉ siècle dans une phase de mise en mouvement des sciences. Mais ces avancées scientifiques et méthodologiques largement méconnues de la physiologie mécaniste s'offrent aussi comme l'un des plus paradigmatiques efforts de rationalisation scientifique de l'éducation physique. Ceci lorsqu'aux différents moments de son histoire les déplacements de ses enjeux rencontrent des efforts de rationalisation bien ajustés de ses réformateurs. On s'est attaché à saisir le moment et le sens de cette adéquation. La « méthode graphique » de Jules-Etienne Marey permettait alors d'étudier la cinématique et la dynamique de quelques-unes des principales fonctions de l'organisme humain en action. Mais elle permit aussi à Georges Demenÿ, son collaborateur, de rechercher les lois qui gouvernent les gestes techniques les plus efficaces de l'Homme. On peut ainsi comprendre cette rencontre concertée du savant et du gymnaste ; d'en souligner les effets très productifs de connaissances tout en dégageant quelques fondements de la discipline universitaire dite « STAPS ».

Christian POCIELLO



icone-sources
Retrouvez ici les références détaillées des sources utilisées.




Pour citer cette ressource
Christian Pociello, Sciences et Education Physique - Une tentative de rationalisation scientifique de l'éducation physique à la fin du XIXᵉ siècle [mise en ligne le 15 octobre 2014] [enregistrement vidéo] in Projet Demenÿ. Disponible sur http://projet-demeny.univ-fcomte.fr/index.php?page=science1 (consultée le 26 Feb 2020)