Pratiques physiques en EP, rapports sociaux de sexe et statut social
de la femme depuis le milieu du XIXᵉ siècle

Cet Essentiel propose d'analyser comment l'éducation physique a pu prendre part, dans un processus global orchestré par le système scolaire, à la définition de la place de la femme et de l'homme dans la société. Appréhendée à l'heure actuelle, la problématique des rapports sociaux de sexe et celle de définition du statut social de femme se complexifient et renvoient à des processus diversifiés de construction des genres au travers de socialisations multiples. Le genre perd donc de son sens dans une société où l'efficacité permet de définir l'utilité sociale de chacun. Les jeunes filles comme les femmes trouvent alors dans l'éducation physique et le sport un terrain favorable de revendications ambivalentes.
L'éducation physique, discipline d'enseignement, pose, en filigrane, la question de son rôle dans l'émancipation sociale de la femme et dans la redéfinition de sa place au sein de la société.

Anne TATU-COLASSEAU
Christian VIVIER



icone-sources
Retrouvez ici les références détaillées des sources utilisées.




icone-notes
Retrouvez ici des notes destinées à préciser un point particulier de l'intervention.




Pour citer cette ressource
Anne Tatu-Colasseau et Christian Vivier, Pratiques physiques en EP, rapports sociaux de sexe et statut social de la femme depuis le milieu du XIXᵉ siècle [mise en ligne le 15 octobre 2014] [enregistrement vidéo] in Projet Demenÿ. Disponible sur http://projet-demeny.univ-fcomte.fr/index.php?page=pratcorpfe (consultée le 20 Nov 2019)