La citoyenneté en Education Physique depuis 1967

En EPS, et dans le système éducatif en général, le périmètre de la citoyenneté est plus ou moins ouvert aux trois dimensions définies par Dominique Schnapper (politique, sociale, culturelle) dans la période 1967-2010, avec un recours croissant à cette catégorie.
Sous la double influence des réformes éducatives et des didacticiens de l'EPS, la « citoyenneté » devient un objectif explicite dès le début des années 1980. De l'élève citoyen sportif à l'apprenant participatif, les transformations de son usage en EPS depuis 1967 indiquent non seulement une quête de légitimité scolaire, mais aussi une inscription dans la vision dominante tant de l'Éducation Nationale que du « bon citoyen », respectueux des règles sociales.
L'analyse des textes officiels de l'EPS, primaires et secondaires, ainsi que celle des articles professionnels issus de la revue EP.S de 1967 à 2010, permet de dégager trois périodes, mettant en exergue tant les différentes significations d'une citoyenneté en acte que le pluralisme d'usages professionnels d'une catégorie savante convertie en catégorie pratique.

Gilles VIEILLE MARCHISET
William GASPARINI




icone-notes
Retrouvez ici des notes destinées à préciser un point particulier de l'intervention.


Pour citer cette ressource
Gilles Vieille-Marchiset et William Gasparini, La citoyenneté en Education Physique depuis 1967 [mise en ligne le 15 octobre 2014] [enregistrement vidéo] in Projet Demenÿ. Disponible sur http://projet-demeny.univ-fcomte.fr/index.php?page=citoyennete (consultée le 26 Feb 2020)