L'EPS de la IVᵉ république : entre réformes institutionnelles et débats professionnels

Sous la IVᵉ République, l'enseignement secondaire, qui s'unifie sur le plan structurel, devient de plus en plus accessible aux Françaises et aux Français. En se massifiant, le 2nd degré de l'école de la République cherche aussi à répondre aux nécessités socio-économiques de la reconstruction nationale. Pourtant, en analysant l'évolution de l'EPS (Éducation physique et sportive), on peut mesurer les décalages entre les réformes structurelles et disciplinaires dans la mesure où l'enseignement de l'EPS reste disparate et encore inaccessible à une partie des élèves en raison de la diversité de conceptions qui le caractérise. Les difficultés encourues lors des réformes scolaires et les stratégies de la DGEPS participent d'une démocratisation ségrégative des savoirs dispensés à l'école. Ce processus est d'autant plus important en EPS qu'il s'accompagne d'une diversité matérielle, professionnelle, culturelle, voire idéologique, préjudiciable à la reconnaissance de son utilité scolaire. Durant cette période, l'organisation de l'EPS se structure en vase clos malgré une volonté de légitimité scolaire qui anime ces enseignants peu reconnus dans l'espace scolaire.

Jean SAINT-MARTIN
Denis JALLAT


icone-sources
Retrouvez ici les références détaillées des sources utilisées.


icone-notes
Retrouvez ici des notes destinées à préciser un point particulier de l'intervention.



Pour citer cette ressource
Jean SAINT-MARTIN et Denis JALLAT, L'EPS de la IVᵉ république : entre réformes institutionnelles et débats professionnels [mise en ligne le 5 avril 2017] [enregistrement vidéo] in Projet Demenÿ. Disponible sur http://projet-demeny.univ-fcomte.fr/index.php?page=1945_1958 (consultée le 15 Dec 2018)